Notre guide des meilleurs conseils pour un allaitement serein

conseils allaitement

Bien qu’il soit naturel, l’allaitement n’est pas inné et beaucoup de femmes sont à la recherche de conseils pour bien préparer et vivre leur allaitement. Il est cependant parfois difficile de s’y retrouver entre les avis des proches, les livres ou les innombrables contenus publiés sur internet. Pour vous y aider, nos experts de l’allaitement ont sélectionné pour vous quelques conseils clés qui pourront vous accompagner du premier au dernier jour de votre allaitement.

Les premiers jours de l’allaitement, quelques conseils pour partir du bon pied

C’est souvent lors des premiers jours de l’allaitement que les jeunes mamans se posent le plus de questions. Et c’est bien normal, surtout quand on allaite pour la première fois. Vais-je avoir assez de lait ? Est-ce que ça fait mal ? Comment trouver la bonne position ? Ce sont des questions que toutes les mamans qui allaitent se sont posées au moins une fois.

Même si chaque allaitement est différent, voici quelques informations qui vous seront utiles lors des premiers instants avec votre bébé.

La première tétée

La première tétée se déroule généralement à la maternité, quelques heures après la naissance de votre bébé. Même si le nouveau-né dort beaucoup lors des premières heures (et premiers jours!) de vie, vous pourrez le mettre au sein lors de ses moments d’éveil. Il pourra alors téter le colostrum, le premier lait produit par la mère lors de l’accouchement ! Ce précieux liquide, jaune et épais, est très riche en nutriments et pourra rassasier ainsi votre bébé même s’il ne tète que de très petites quantités. Le colostrum contient aussi des anticorps de la mère et ces premières tétées contribuent ainsi à renforcer le système immunitaire du nouveau-né.

Le peau à peau

En plus d’être un moment de communion avec votre bébé, le peau à peau a de nombreux bienfaits pour l’allaitement. Lorsque votre enfant est blotti contre vous, vous sécrétez naturellement de l’ocytocine, hormone du bonheur et de l’attachement. Il est prouvé que cette hormone stimule la lactation. Les séances de peau à peau permettent aussi à votre bébé de découvrir votre corps et facilitent donc la prise du sein de votre bébé. Si vous le pouvez, nous vous conseillons donc de faire du peau à peau dès que possible après la naissance de votre bébé.

La position d’allaitement : quelques conseils

Les difficultés en début d’allaitement sont souvent dues à une position inadaptée lors des tétées. Une mauvaise position peut notamment être à l’origine de douleurs pour la mère ou de difficultés à téter pour le bébé. Heureusement il est facile et rapide de corriger une mauvaise position.

Plusieurs positions d’allaitement sont possibles (biological nurturing, ballon de rugby, madone, …) et aucune n’est mieux ou moins bien qu’une autre. N’hésitez donc pas à tester différentes positions lors des premiers jours de l’allaitement afin de trouver celle qui vous convient le mieux. Voici quelques conseils pour identifier une bonne position :

  • Votre bébé peut saisir correctement votre mamelon sans que vous ne ressentiez de pincement ou de frottement
  • L’oreille, l’épaule et la hanche de votre bébé sont alignées
  • Vous êtes confortablement installée lors des tétées et ne ressentez aucune tension musculaire

Nos conseils pour tirer et stocker son lait pendant l’allaitement

Que ce soit en raison d’un impératif ou simplement pour avoir un peu de répit, il est fort probable que vous ayez besoin de vous éloigner quelques heures de votre bébé pendant votre allaitement. Il est d’ailleurs normal d’avoir besoin d’un peu de temps pour soi dans les semaines et les mois qui suivent l’accouchement. En tirant votre lait, vous pourrez très facilement vous éloigner quelque temps de votre bébé tout en poursuivant l’allaitement.

Quelle méthode choisir pour tirer son lait ?

Il existe plusieurs méthodes pour tirer votre lait :

  • L’expression manuelle : c’est la méthode la plus simple et la plus économique. Elle ne nécessite aucun matériel particulier ce qui la rend très « pratique ». En revanche, vous ne pourrez pas tirer de grandes quantités de lait par expression manuelle. Elle est donc idéale en début d’allaitement.
  • Le tire-lait manuel : il a l’avantage d’être simple, pratique et économique. Le tire-lait manuel est peu volumineux et vous pourrez facilement le transporter. Il est parfaitement adapté si vous tirez votre lait occasionnellement
  • Le tire-lait électrique : il vous permet de tirer votre lait efficacement et sans effort. Le tire-lait électrique est en revanche encombrant et volumineux. Nous vous le recommandons si vous tirez votre lait régulièrement.

Chaque méthode présente donc ses avantages et ses inconvénients. Aucune méthode n’est intrinsèquement meilleure qu’une autre. Le plus important est donc de choisir celle qui est le plus adaptée la fréquence à laquelle vous tirez votre lait ainsi qu’à vos contraintes personnelles (notamment si vous devez vous déplacer fréquemment).

Comment tirer son lait ?

Au démarrage tirer son lait peut paraître assez peu naturel, voir étrange. Il est donc tout à fait normal que vous abordiez cette expérience avec un peu de stress ou d’appréhension. Voici quelques conseils pour vous aider :

  • Identifier le bon moment : si vous tirez votre lait régulièrement, il est conseillé de le faire au même moment de la journée. Cela permet à votre corps d’adapter la production de lait à votre rythme. Il n’existe pas de moment idéal pour tirer son lait. Le meilleur moment est celui qui vous convient le mieux. Afin d’identifier ce moment, n’hésitez pas à faire plusieurs essais.
  • Préparer vos seins pour faciliter l’expression. Vous pouvez pour cela masser vos seins pendant quelques minutes avant l’expression. Afin de stimuler l’écoulement du lait, nous vous recommandons également de placer une compresse d’eau chaude sur votre poitrine juste avant la séance.
  • Se détendre et prendre son temps. Vous n’êtes pas une machine et il est essentiel que vous vous sentiez bien pour que vos séances d’expression soient efficaces. Pour cela, n’hésitez pas à mettre une musique douce et à vous installer confortablement. Il est tout à fait normal que les premières séances ne soient pas très « productives ». Soyez patiente, votre corps va progressivement s’adapter et vous serez de plus en plus à l’aise.

3 conseils pour conserver votre lait durant l’allaitement

Votre lait est précieux. Une fois exprimé, il est essentiel de bien le conserver pour qu’il garde toutes ses propriétés nutritionnelles. Voici quelques conseils :

  • Choisir le bon contenant. Nous vous recommandons notamment de choisir des contenants dont le volume est adapté à la consommation de votre bébé. Cela vous permettra de ne pas gaspiller votre lait. Pour une hygiène optimale, il est conseillé de choisir des contenant avec une fermeture étanche (biberons ou sachets par exemple).
  • Conserver votre lait à la bonne température. Votre lait peut être conservé jusqu’à 6 heures à température ambiante (température inférieure à 22°C), jusqu’à 8 jours au réfrigérateur (température inférieure à 4°C) et jusqu’à 6 mois au congélateur (température inférieure à -18°C). Lors de sa conservation, votre lait peut changer d’odeur ou d’aspect (le corps gras de dissocie du reste). C’est tout à fait normal et n’altère pas ses qualités nutritionnelles.
  • Bien décongeler votre lait. Nous vous conseillons de décongeler votre lait au réfrigérateur ou à température ambiante. L’utilisation du four à micro-ondes peut en effet dégrader les qualités nutritionnelles du lait. Comme tout aliment, il ne faut pas recongeler du lait maternel qui a été décongelé.

Un·e professionnel·le de l’allaitement peut vous conseiller si besoin

Il est tout à fait normal que vous ayez besoin d’aide avant ou pendant votre allaitement. Pour vous aider à soulager une douleur ou tout simplement pour répondre à vos questions, une consultation en allaitement peut s’avérer très utile.

Un conseil pour choisir le bon professionnel de l’allaitement ?

Contrairement à ce que pensent beaucoup de jeunes parents, les professionnels de santé qui vous accompagnent lors de votre grossesse ou à la maternité (pédiatres, sages-femmes, infirmières puéricultrices) ne sont pas nécessairement formés à l’allaitement. Pour être certaine d’être bien accompagnée, nous vous recommandons de faire appel à des consultantes en lactation certifiées IBCLC. Ces professionnelles ont suivi une formation théorique et validé une longue expérience clinique afin d’obtenir la certification.

Comment se déroule une consultation d’allaitement ?

La consultation en allaitement se déroule généralement en 2 étapes :

  • Une phase d’échange entre vous et la consultante en lactation. Cette phase permet à la professionnelle de bien comprendre votre projet d’allaitement et d’évaluer votre situation
  • Une phase d’observation. Cette étape est nécessaire si vous ressentez des difficultés lors des tétées (douleurs, mauvaise prise du sein, …). En observant une tétée, la consultante en lactation pourra identifier les causes de vos difficultés et vous aider à les corriger.

Sur l’application May, des consultantes en lactation certifiées IBCLC vous accompagnent tous les jours de 8h à 22h par chat ou en consultation (visio ou téléphone).

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une question ? Notre équipe de professionnels de santé est disponible 7j/7 de 8h à 22h sur l'app May.