Douleur et allaitement : le guide complet pour ne pas avoir mal

Douleur et allaitement

La douleur chez la mère est la cause principale d’arrêt de l’allaitement, notamment lors du premier mois. La crainte d’un allaitement douloureux est aussi ce qui freine souvent les futures mamans qui envisagent d’allaiter leur bébé. 

L’allaitement est un phénomène nouveau pour votre corps et en particulier pour vos seins. Il peut être un peu désagréable les premiers jours. Vous pouvez occasionnellement ressentir une gène. Mais une douleur qui dure pendant l’allaitement n’est jamais normale. 

Si l’allaitement est douloureux, il y a donc forcément un problème quelque part. Pour chaque problème, il y a une solution. L’allaitement douloureux n’est donc pas une fatalité : un allaitement bien conduit ne fait pas mal.  


Dans cet article, nous faisons le point sur les sources de douleur les plus fréquentes lors de l’allaitement. Nous vous donnons également des conseils pour les soulager.

Douleur aux mamelons pendant l’allaitement

Le mamelon est à la fois une zone très sensible et très sollicitée lors de l’allaitement. Il n’est pas rare que les mères souffrent de douleurs aux mamelons quand elles allaitent, notamment lors des premiers jours. Si elles sont identifiées et traitées rapidement, ces douleurs s’estompent généralement en quelques jours. 

Les pincements lors des tétées

Au début de l’allaitement, vous et votre bébé devez trouver la/les bonne(s) position(s) pour que les tétées soient efficaces et agréables. Si votre bébé n’est pas placé dans la bonne position ou qu’il a du mal à téter, il risque de pincer votre mamelon et donc de vous faire mal. Involontairement bien sûr !

Que faire ?

Si votre bébé pince votre mamelon lors des tétées, nous vous encourageons à vérifier les points suivants: 

  • Sa tête ne doit pas être trop en arrière, au risque de tirer sur le mamelon. Quand il est au sein, les oreilles, les épaules et les hanches de votre bébé doivent être alignées. Pour cela, n’hésitez pas à bien mettre votre main derrière ses omoplates pendant les tétées. 
  • Il ouvre grand la bouche pour saisir votre mamelon. Pour l’y aider, nous vous conseillons de  lui proposer votre sein au-dessus de sa lèvre supérieure, voire sous son nez, puis de descendre doucement vers sa bouche. Il pourra donc aborder votre sein d’abord par le menton puis guider votre mamelon vers son palais avec sa langue. Pour faciliter la saisie du mamelon vous pouvez également compresser légèrement votre sein entre le pouce et l’index ou presser légèrement la base de votre mamelon. 
  • Vous êtes confortablement installée. Votre position à vous aussi est essentielle lors des tétées. Vous allez consacrer une grande partie de votre temps à l’allaitement. Il est donc primordial que vous soyez confortablement installée pour ne subir aucune tension musculaire. N’hésitez pas à utiliser beaucoup de coussins et à surélever vos jambes en les posant sur une chaise ou une table basse. 

Les crevasses

Une crevasse est une petite brèche sur le mamelon. Les crevasses apparaissent généralement lors des premières semaines d’allaitement. Dans la grande majorité des cas, elles sont dues à une position inadaptée de votre bébé lors des tétées ou à un problème de succion. 

Que faire ?

La première chose à faire est de vous assurer que la position de votre bébé lors des tétées est convenable et qu’il n’a pas de difficultés à prendre le sein. 

Pour soigner votre mamelon, assurez-vous qu’il n’est pas trop sec. Certaines pommades sont disponibles en pharmacie. Mais l’un des traitements les plus efficaces (et le plus naturel!) est d’appliquer quelques gouttes de lait maternel sur la crevasse après chaque tétée. Votre lait va hydrater et désinfecter la crevasse qui finira par se résorber. 

Douleur à l’intérieur des seins pendant l’ allaitement

Vos seins connaissent un véritable bouleversement pendant l’allaitement. Même s’ils sont “faits” pour cela, ce n’est pas anodin de nourrir pendant plusieurs semaines voire plusieurs mois un petit être en pleine croissance. Bien que tout votre corps s’y prépare depuis le début de la grossesse (le gonflement des seins est d’ailleurs l’un des premiers signes visibles lorsqu’une femme tombe enceinte), vous pouvez ressentir des douleurs dans vos seins au cours de l’allaitement. 

L’engorgement

L’engorgement survient le plus souvent lors de la montée de lait ou à l’arrêt de l’allaitement. Les symptômes de l’engorgement les plus caractéristiques sont : des seins durs et gonflés, des rougeurs, une sensation de chaleur ou la formation d’une boule dure en haut du sein. Pour certaines femmes, l’engorgement s’accompagne aussi d’une légère fièvre.  

Comme son nom l’indique, l’engorgement est dû à une trop grande quantité de lait dans vos seins. Comme vous produisez plus de lait que votre bébé n’en boit, vos seins s’engorgent. C’est pour cela que l’engorgement est fréquent au début de l’allaitement (votre bébé boit peu) ou à la fin (votre bébé ne boit plus). 


Au-delà de la douleur, un engorgement qui dure au fil de l’allaitement, peut avoir des conséquences pour vous comme pour votre bébé. En raison de l’œdème (la boule dure à l’intérieur du sein), votre bébé peut avoir du mal à saisir votre mamelon, donc à téter ce qui ne fait qu’aggraver la situation. Pour la mère, un engorgement pas soigné peut provoquer une mastite (inflammation des tissus du sein). 

Que faire ?

Vous l’avez compris, l’engorgement est avant tout un déséquilibre entre votre production de lait et la “consommation” de votre bébé. La solution est donc de drainer le sein au maximum. Le mieux c’est bien sûr que ce soit votre bébé qui s’en charge, en tétant. Pour corriger ce déséquilibre et donc éviter l’engorgement, vous pouvez commencer par vous assurer que votre bébé n’a pas de difficulté à téter. Si cela ne suffit pas n’est pas le cas, nous vous encourageons à exprimer votre lait, drainer vous même votre lait (à l’aide d’un tire-lait ou manuellement). Veillez à ne pas tirer trop de lait car cela pourrait stimuler la lactation et donc avoir un effet contreproductif. 

Si vous souffrez d’un engorgement, voici nos conseils pour soulager la douleur: 

  • Appliquer du chaud sur vos seins. Vous pouvez le faire très simplement en appliquant un gant de toilette imbibé d’eau chaude sur votre poitrine. La chaleur aide à détendre votre sein et facilite le drainage
  • Appliquer du froid sur vos seins. Comme pour une entorse, le froid permet de réduire l’œdème. Vous pouvez utiliser une couche mouillée avec de l’eau puis placée au congélateur par exemple. C’est très efficace et vous devriez en avoir sous la main 😉
  • Placer une feuille de chou sur vos seins entre chaque tétée. L’efficacité de ce remède de grand-mère est en effet prouvé scientifiquement ! Pensez tout de même à bien laver la feuille de choux et à la changer régulièrement. 

L’obstruction des canaux lactifères

Les canaux lactifères (qui amènent le lait vers le mamelon) peuvent se boucher et provoquer une douleur à l’intérieur du sein et au mamelon lors de l’allaitement. L’obstruction du canal lactifère affecte généralement un seul sein. Elle se caractérise par l’apparition d’une boule dure, chaude et douloureuse à proximité du canal bouché. Dans certains cas, vous constaterez également la présence d’une “ampoule de lait” sur le mamelon. Il s’agit d’un léger gonflement de la peau contenant du lait. 

L’obstruction du canal lactifère est généralement dûe à un engorgement, une inflammation ou une pression trop importante sur le canal lactifère (à cause du soutien gorge ou de vêtements trop serrés par exemple). 

Que faire ?

Même si elle peut disparaître naturellement et rapidement, il est recommandé de la traiter. Cela limite la douleur et évite que votre bébé ne soit gêné lors des tétées tout au long de l’allaitement. 

Pour cela, nous vous conseillons de drainer vos seins, de les placer dans un bol d’eau chaude ou encore de les masser délicatement avec le dos d’une brosse à dents électrique. Cela peut paraître étrange mais les vibrations de la brosse à dents peuvent contribuer à déboucher le canal obstrué. 

Comment vous faire accompagner lors de l’allaitement pour éviter la douleur

L’allaitement doit être un plaisir pour vous comme pour votre bébé. Pour profiter pleinement de ce beau moment, vous pouvez faire appel à des professionnels de l’allaitement qui vous aideront à préparer et vivre votre allaitement des premiers jours jusqu’au sevrage. 

Les consultantes en lactation IBCLC (International Board Certified Lactation Consultant) sont des expertes de l’allaitement formées pour vous accompagner à toutes les étapes de votre allaitement. Elles disposent d’une certification revalidée tous les 5 ans qui leur permet d’être au fait des dernières connaissances au sujet de l’allaitement. 

Sur l’application May, vous pouvez échanger avec des consultantes en lactations 7 jours sur 7 de 8h à 22h par chat ou lors de consultations visio. 

1Boi B et al. The effectiveness of cabbage leaf application (treatment) on pain and hardness in breast engorgement and its effect on the duration of breastfeeding. JBI Libr Syst Rev. 2012;10(20):1185-1213.

Une question ? 

Notre équipe de professionnels de santé est disponible 7/7 de 8H à 22H sur l’app May.

Autres articles qui peuvent vous intéresser

Une question ? 

Notre équipe de professionnels de santé est disponible 7/7 de 8H à 22H sur l’app May.

Partager l’article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin