Les vaccins chez le bébé / l’enfant

Pourquoi faire vacciner mon bébé ? Quand faire les vaccins de mon bébé ? Comment soulager mon bébé lors des vaccins ? Quels effets secondaires après un vaccin ?
vaccins bébé

Les vaccins procurent une protection quasi-totale contre un grand nombre d’infections, dont certaines mortelles. Ils sont un élément clé de la santé de chacun mais également du système de santé dans son ensemble. Malgré cela, certains parents sont réticents à l’idée de faire vacciner leurs bébé. En plus des inquiétudes qui circulent autour des vaccins chez le bébé, c’est souvent un moment difficile, ou en tout cas désagréable à vivre pour les parents et les enfants. 

Pourquoi faire vacciner mon bébé ? Quand faire les vaccins de mon bébé ? Comment soulager mon bébé lors des vaccins ? Quels effets secondaires après un vaccin ?

Nous avons rédigé cet article pour vous aider à y voir plus clair. Nous avons aussi rassemblé les petites astuces de nos pédiatres et infirmières pour que les vaccinations ne soient plus un stress. 

Pourquoi faire vacciner mon bébé ?

Le vaccin : une avancée thérapeutique majeure

La vaccination est tout simplement l’une des avancées thérapeutiques majeures de la médecine moderne. Selon l’OMS, les vaccins sauvent près de 3 millions de vies chaque année. Les vaccins nous protègent donc de certaines maladies. De ce fait, les vaccins protègent aussi les autres puisqu’ils limitent le développement des maladies contagieuses. 

C’est ainsi que les vaccins ont permis d’éradiquer certaines maladies mortelles. C’est par exemple le cas de la variole dans le monde ou de la poliomyélite et de la diphtérie en France. A l’inverse, ne pas vacciner les enfants les expose à des maladies dont les complications peuvent être très graves et mêmes mortelles. Certaines maladies resurgissent comme la rougeole. Cela met aussi en danger l’entourage en particulier les nourrissons qui n’ont pas pu encore être vaccinés.

Si le sujet vous intéresse, nous vous recommandons l’excellent reportage d’ARTE “La vaccination, un enjeu de santé publique”

11 vaccins obligatoires avant 2 ans !

C’est pour cette raison que dans certains pays, comme la France, certains vaccins sont obligatoires. Cela signifie qu’un bébé / enfant doit être à jour de ses vaccins obligatoires  pour être accepté en halte-garderie, à la crèche, à l’école ou en colonie de vacances.

Alors pour vous et pour les autres, n’hésitez pas, faites vacciner vos enfants ! 

Comment fonctionnent les vaccins chez le bébé ?

Concrètement, un vaccin va permettre au système immunitaire de votre bébé de fabriquer des anticorps contre une maladie sans la contracter. Le jour où la maladie se présente réellement, les anticorps fabriqués grâce au vaccin pourront lutter contre elle. Ainsi, le vaccin empêche votre enfant de tomber malade. 

Quand faire les vaccins de mon bébé  ?

Calendrier des vaccinations obligatoires

Si votre enfant est né après janvier 2018, vous devez réaliser 11 vaccins obligatoires avant ses deux ans (contre 3 auparavant): la  diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, l’ haemophilius influenzae B, la coqueluche, l’ hépatite B, la rougeole, les oreillons, la rubéole, le  méningocoque C, les  pneumocoques les plus virulents. Rassurez vous, ces vaccins seront « étalés » sur 6 rendez-vous avec 10 injections en tout grâce aux vaccins combinés.

Chaque année vers le mois d’avril, le ministère de la santé publie un calendrier des vaccinations. Votre médecin vous prescrira les vaccins. Néanmoins, nous vous recommandons de noter les dates clés dans votre agenda pour ne rien oublier. 

Voici le calendrier vaccinal 2019 (calendrier 2020 encore indisponible):

Calendrier des vaccinations recommandées

Comme vous pouvez le constater, 3 vaccins sont recommandés en plus des vaccins obligatoires

  • Le BCG (tuberculose): ce vaccin est recommandé à partir de 1 mois (et jusqu’à 15 ans) pour les enfants présentant un risque élevé de tuberculose
  • Le papillomavirus (HPV) En France, on dénombre chaque année 3000 cas de cancer de l’utérus dues au HPV et plus de 1000 décès. Il est fortement recommandé de vacciner les filles mais également les garçons. Ils peuvent aussi développer des cancers liés à ce virus (vulve et pénis notamment)
  • La grippe saisonnière: la vaccination est recommandé pour les enfants de plus de 6 mois souffrant d’une maladie chronique respiratoire, cardiovasculaire, neurologique, neuro musculaire, des reins, du foie, de l’immunité, ou du sang. Ce vaccin doit être fait chaque année.

Contrairement aux idées reçues, il n’y a pas de contre indication des vaccins pour les bébés nés prématurés. Au contraire les prématurés étant particulièrement fragiles, il est d’autant plus important de les faire vacciner! Ils devront parfois même avoir des doses supplémentaires pour que le vaccin soit efficace.

Le conseil du pédiatre : Respecter le calendrier de vaccination vous permettra d’éviter la période critique: entre 2 et 6 ans. Avant 2 ans, votre le bébé n’est pas tout à fait conscient qu’il va être vacciné et n’appréhende donc pas le geste. Après 6 ans, il est capable de comprendre l’objectif d’un vaccin et de vaincre sa peur de l’aiguille. Entre deux, l’exercice peut s’avérer plus difficile …

Quels peuvent être les effets secondaires des vaccins pour le bébé?

Certains vaccins peuvent engendrer de légers effets indésirables chez votre bébé. Ils sont dans l’immense majorité des cas passagers et bénins. 

Ainsi, il arrive parfois que la personne vaccinée présente une sensibilité, une rougeur ou un gonflement au point d’l’injection. Ces symptômes peuvent s’accompagner d’une fièvre, fatigue ou de courbatures. Plus tard, on peut retrouver une boule un peu dure : pas d’inquiétude, elle est liée à la réaction immunitaire induite par le vaccin !


Si ces symptômes s’aggravent (plus de 39° de fièvre par exemple) ou durent plus de 3 jours, nous vous recommandons de contacter votre médecin. 

Quand les vaccins sont-ils contre-indiqués ?

Les contre-indications sont rares. 

En cas de maladie et/ou de fièvre, de poussée d’eczéma, on recommande de différer la vaccination. Les allergies aux vaccins sont rares et doivent faire l’objet d’un bilan allergologique. Les enfants allergiques à l’oeuf peuvent le plus souvent être vaccinés contre la grippe et par le vaccin Rougeole-Oreillons- Rubéole. 

Seuls certains vaccins, les vaccins vivants, sont contre-indiqués en cas de déficit immunitaire ou de traitement immunosuppresseur.

Comment éviter la douleur lors du vaccin ?

On ne va pas se mentir, cela peut être désagréable de faire vacciner son enfant. Ca ne rappelle pas que de bons souvenirs et on a l’impression de faire souffrir ceux qu’on aime plus que tout. Pour votre bébé comme pour vous, on a rassemblé quelques petites astuces pour que tout se passe bien: 

  • Rassurer: remettez lui son body et prenez votre bébé dans vos bras pendant la vaccination. Cela atténuera la douleur. 
  • Distraire: cela permet de détourner l’attention de votre enfant de la douleur. Nous vous recommandons donc d’apporter un jouet coloré ou un doudou à la séance de vaccination. N’hésitez pas non plus à parler à votre enfant pendant le vaccin. 
  • Tétine: la succion permet de diminuer la douleur jusqu’à l’âge de 3-4 ans. Si votre enfant a une tétine, ne l’oubliez pas le jour J!
  • L’eau sucrée: il est prouvé qu’avant 3 mois, une dose d’eau sucrée avant la vaccination permet de réduire significativement la douleur. L’Algopedol© ou le Pacidol© peuvent être utilisées. 
  • Les pansements et crèmes anesthésiantes. Ils sont efficaces à condition de les appliquer au moins une heure avant l’injection (idéalement 2 heures). 

Le conseil du pédiatre : Appliquez la crème anesthésiante en couche épaisse à l’endroit de l’injection. Recouvrez ensuite de film cellophane alimentaire sans mettre de compresse dessus (la compresse absorberait la crème). 

Vous avez un doute ? Consultez un pédiatre en vidéo sur l’application May santé!
Sur May, vous pouvez consulter un pédiatre exerçant en France quand vous en avez besoin.

Lien appstorelien play store

Sources :

1. Cancer du col de l’utérus et Papillomavirus, Institut Pasteur (consulté le 20/03/20)

2. https://vaccination-info-service.fr/

3. Infovac France  (consulté le 20/03/20)

Besoin de poser une question à un professionnel de santé ? 

Notre équipe est à votre disposition !

Autres articles qui peuvent vous intéresser

A la course au parent parfait, on perd toujours !

Le développement de la conscience autour de la parentalité s’accompagne parfois, malheureusement, d’une pression du “parent parfait”. Constatée (et déplorée!) par les professionnel·les de santé,

Partager l’article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin