Que faire en cas de empoisonnement ou intoxication de votre bébé ?

Produits ménagers, médicaments, plantes toxiques ... Comment réagir et limiter les risques d'empoisonnement de votre enfant? Retrouvez dans cet article les bons réflexes à avoir.
intoxication bébé

Votre enfant a été en contact avec un produit toxique ? Vous avez retrouvé une boîte de médicaments ouverte ? Il y a un risque d’empoisonnement ou d’intoxication de votre bébé. Le mot fait peur mais heureusement 60% des intoxications sont bénignes. L’enfant de 1 à 5 ans est le plus exposé au risque d’intoxication car il explore en permanence son environnement et n’est pas (encore) conscient du danger. Heureusement, certaines bonne habitudes vous permettent de limiter les risques d’intoxication des bébés. Elles sont détaillées dans cet article. Malgré votre vigilance vous craignez que votre enfant se soit empoisonné ? Lisez cet article pour avoir les bons réflexes. 

Ce qui doit vous alerter

Appelez le 15 ou emmenez immédiatement votre enfant aux urgences s’il est dans l’une des situations suivantes :

  • Votre enfant a ingéré un médicament 
  • Son comportement est anormal: incohérence, difficulté à se déplacer, vertiges
  • Il a des somnolences 
  • Il convulse
  • Votre enfant a du mal à respirer ou sa respiration s’accélère
  • Son rythme cardiaque est anormal 

En attendant l’arrivée des secours, il est recommandé de mettre votre enfant en position latérale de sécurité (PLS). Cela évitera qu’il inhale ses vomissements. 

Le conseil du pédiatre : Il faut systématiquement conserver le produit à l’origine de l’intoxication. Vous devrez l’emporter avec vous aux urgences ou chez votre médecin. Dans la mesure du possible essayez d’évaluer la quantité manquante de produit. Notez également précisément l’évolution des symptômes de votre enfant. Ces informations vous seront demandées par les médecins et seront très précieuses.

Ce qu’il faut surveiller

Même en cas d’absence de symptômes, si vous soupçonnez une intoxication de votre bébé, une surveillance est nécessaire. Si 6 heures après l’intoxication, vous ne constatez pas de symptômes, les risques de complication sont écartés (sauf en cas d’intoxication au paracétamol). 

Les autres signes évoquant une intoxication :

  • les pupilles rétractées ou dilatées;
  • des douleurs abdominales, vomissements ou diarrhée;
  • des brûlures ou irritation au niveau de la bouche, une douleur en avalant;
  • un écoulement de salive par la bouche;
  • une odeur de produit ménager ou d’entretien .


Si vous croyez que votre enfant a ingéré, inhalé, touché ou reçu dans les yeux un produit dangereux, contactez sans tarder le Centre antipoison le plus proche de vous. Ils vous guideront. Les numéros à contacter sont les suivants: 

  • Paris : 01 40 05 48 48
  • Marseille : 04 91 75 25 25
  • Lille : 0800 59 59 59 
  • Rennes : 02 99 59 22 22
  • Rouen : 02 35 88 44 00
  • Reims : 03 26 78 79 20
  • Lyon : 04 72 11 69 11
  • Bordeaux : 05 56 96 40 80
  • Strasbourg : 03 88 37 37 37
  • Toulouse : 05 61 77 74 47
  • Orléans : 02 41 48 21 21

Ce qu’il faut faire

En matière d’empoisonnement, l’attitude à adopter dépend du type d’intoxication chez votre bébé:

1- Empoisonnement par ingestion (produit ménager, médicaments, plantes, champignons): nettoyer la bouche de votre enfant pour retirer les résidus du produit ingéré

2- Empoisonnement par inhalation: emmener votre enfant à l’extérieur pour qu’il respire de l’air frais

3- Empoisonnement par contact avec la peau ou les yeux: 

  • retirer les vêtements de votre enfant pour limiter les contact du produit avec la peau si nécessaire avec des gants.
  • rincer les parties du corps exposées à l’eau tiède pendant au moins 15 minutes
  • en cas de projection du produit sur les yeux : rincer abondamment à l’eau claire

Ce qu’il ne faut PAS faire

L’intoxication de votre bébé par ingestion est de loin le cas le plus fréquent. Il peut paraître logique de vouloir faire “sortir” le produit ingéré du corps de votre enfant. Néanmoins, il est fortement recommandé de consulter préalablement un médecin. En particulier, il est fortement déconseillé de:

  • Faire vomir votre enfant. Le passage “retour” du produit du produit ingéré pourrait provoquer des lésions 
  • Faire boire votre enfant en particulier du lait. Cela pourrait engendrer des vomissements et donc de nouvelles lésions. Lors de l’ingestion de produits moussants faire boire un quelconque liquide peut provoquer des lésions pulmonaires par le passage de la mousse dans les poumons. 

Comment limiter le risque d’intoxication chez les bébés ?

Les risques d’intoxication chez les bébé sont partout dans notre quotidien. L’arrivée d’un enfant nécessite des précautions particulières et quelques changements d’habitude à la maison. Pour être certain de ne rien oublier, voici une liste des principales mesures de sécurité: 

  • Ranger les produits ménagers et d’entretien/ médicaments hors de portée des enfants. Idéalement placer ces produits en hauteur et/ ou dans un placard équipé d’une fermeture sécurisée.  Attention également aux produits de soins comme les désinfectants, les dissolvants ou parfums …
  • Ne pas laisser de médicaments dans un sac à main, une sacoche ou sur une table à portée d’un enfant.
  • Conserver les produits ménagers et les médicaments dans leur emballage d’origine. Cela limitera le risque de confusion avec d’autres produits (boissons ou bonbons).
  • Laisser les pipettes ou cuillères mesures des médicaments dans l’emballage avec le médicament d’origine, chaque pipette ou dosette correspond à un médicament particulier.
  • Pensez à utiliser un pilulier ou à noter les prises médicamenteuses si vous êtes plusieurs à donner le traitement cela évitera d’oublier mais surtout de ne pas doubler les prises par erreur.
  • Essayer de prendre ses médicaments hors de la vue de vos enfants. Les enfants ont tendance à reproduire vos gestes par mimétisme. 
  • Expliquer aux enfants que les médicaments ne sont fait que pour soigner et doivent être donner par un adulte.
  • Attention aux plantes d’intérieur toxiques dont vous trouverez la liste sur cet article.
  • Ne laissez pas votre petit enfant seul dans un jardin sans surveillance, il peut ingérer des baies ou feuilles toxiques ou des champignons de pelouse souvent nocifs.

Pour éviter les intoxications alimentaires :

  • Respecter la chaîne du froid, les dates limites de consommation, les consignes et la durée maximum de stockage (noter sur les boites la date d’ouverture);
  • Jeter les boites de conserves bombées ou dont le contenant présente à l’ouverture une odeur ou un aspect inhabituel;
  • Ne conservez pas le contenu d’une boîte de conserve ouverte dans la boite d’origine, mais transvasez-le dans un récipient non métallique ;
  • Si vous cueillez des champignons, ne ramassez que ceux que vous connaissez. Transportez-les dans un panier et non dans un sac plastique, sans mélanger les espèces (un champignon vénéneux peut contaminer les autres). Mangez des champignons encore jeunes et faites-les bien cuire. Si vous avez un doute sur une espèce, montrez les champignons à votre pharmacien et si le doute persiste, jetez-les ;

Le conseil du pédiatre : Faites très attention aux produits de couleurs vives qui attirent les enfants. En particulier, les capsules de lessive ou pour lave-vaisselle qui ont une texture et une couleur proches de celles de certains bonbons mais contiennent des produits très agressifs pour les muqueuses. Conservez-les dans un endroit inaccessible. Sinon, optez pour le bidon de lessive traditionnelle, moins tentant 😉

Sources :

Besoin de poser une question à un professionnel de santé ? 

Notre équipe est à votre disposition !

Autres articles qui peuvent vous intéresser

A la course au parent parfait, on perd toujours !

Le développement de la conscience autour de la parentalité s’accompagne parfois, malheureusement, d’une pression du “parent parfait”. Constatée (et déplorée!) par les professionnel·les de santé,

Partager l’article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin