Plagiocéphalie: est-ce grave ? Que faire si mon bébé a la tête plate ?

Aujourd'hui près de 50% des bébés connaissent le syndrome de la tête plate. Dans cette article nous vous aidons à comprendre et éviter ce syndrôme pour vos nourrissons.
Plagiocéphalie

Le syndrome de bébé à la tête plate (ou plagiocéphalie en langage scientifique) est de plus en plus répandue. Près de 50% des nourrissons seraient concernés par ce phénomène. Dans l’immense majorité des cas, il ne s’agit que d’une déformation temporaire sans impact sur la santé ou le développement de votre enfant. 

Comment éviter que mon bébé ait la tête plate ? Quand apparaît la tête plate ? Que faire si mon bébé a la tête plate ?

Qu’est ce que la plagiocéphalie ?

A la naissance, le crâne de votre bébé est mou. Il le restera pendant les premiers mois de vie (c’est ce qui a permis la sortie par le vagin). Le crâne est donc susceptible de se déformer s’il reste appuyé longtemps contre une surface rigide. Il est donc possible que votre bébé ait la tête plate. De plus comme les muscles de son cou sont encore faibles et sa tête plus volumineuse, sa tête bascule d’un côté ou de l’autre lorsqu’il dort. Si le bébé dort toujours dans la même position, l’os situé derrière son oreille s’aplatit peu à peu. C’est la plagiocéphalie. Quand c’est tout l’arrière du crâne qui est aplati, on devrait parler de brachycéphalie, mais les conseils sont les mêmes. 

Les cas de plagiocéphalie ont considérablement augmenté depuis les années 90, depuis qu’on recommande de coucher les bébés sur le dos. D’un autre côté, le fait de coucher son enfant sur le dos a réduit de 75 % le taux de mort inattendue du nourrisson, entre 1991 et 1997.

La plagiocéphalie apparaît généralement au deuxième mois de vie. Néanmoins, certains enfants naissent avec la tête plate. Dans ce cas, il est important de le dépister dès la naissance. Des examens spécifiques à la maternité ou dans les premiers mois de vie permettent d’éliminer, si nécessaire, les autres causes de plagiocéphalies dont la fermeture prématurée des sutures du crâne.

A noter :

  • L’aplatissement du crâne est sans danger pour le cerveau qui se développe normalement. Il disparaît en général avec la croissance, et lorsque bébé change lui-même de position, puis se tient assis.
  • La plagiocéphalie peut parfois persister chez le grand enfant puis chez l’adulte. Rien de grave d’autant que les cheveux vont masquer la déformation. Mais en prenant toutes ces mesures tôt, il est rare que de grosses malformations persistent. 

Ce qu’il faut faire si votre bébé a la tête plate

La plagiocéphalie est surtout liée à l’immobilité. Favoriser le changement de position lors des temps d’éveil est donc la clé pour prévenir, comme pour guérir. Dans les premières semaines, votre bébé ne pourra pas encore bien soulever sa tête, mais à partir de 3-4 mois, il ne faudra pas hésiter à  le laisser sur un tapis pas trop mou sur le ventre en phase d’éveil. Ne lui mettez pas de coussinet pour maintenir la tête ou de cale-bébé mais laissez le bouger dans son lit et découvrir son environnement.

Une fois que vous avez constaté la déformation du crâne de votre bébé, la principale règle est de limiter l’appui sur la zone aplatie.

Plus vous dépistez la plagiocéphalie tôt, plus les mesures suivantes seront efficaces: 

  • Si votre enfant est nourri au biberon, alternez le bras avec lequel vous donner le biberon
  • Au coucher, alternez le côté sur lequel repose la tête de votre bébé en laissant votre bébé couché sur le dos. La journée vous pouvez le mettre sur le côté tant qu’il est sous votre surveillance (vous veillerez à ce qu’il ne se retrouve pas couché sur le ventre).
  • Si votre bébé regarde toujours du même côté, n’hésitez pas à modifier l’orientation du lit ou des jouets pour qu’il soit attiré de l’autre côté. Si vous avez un cododo, il faudra peut-être changer votre position et celle du berceau ;-).
  • Parlez-lui en vous plaçant du côté opposé à celui sur lequel il préfère tourner sa tête, pour l’inviter à vous regarder.
  • N’hésitez pas dès les premiers mois à le mettre sur le ventre lors des changes. Il va ainsi apprendre à vite redresser sa tête. Des études ont montré que les bébés laissés pendant au moins 5 minutes par jour sur le ventre lors des phases d’éveil et sous surveillance pendant les 6 premières semaines de vie ont moins de risque de plagiocéphalie.
  • Portez votre nourrisson dans les bras ou en écharpe, en respectant le dégagement du nez et de la bouche et en variant les postures.

Si la déformation persiste n’hésitez pas à en parler à votre pédiatre ou médecin : une séance chez l’ostéopathe et/ou le kinésithérapeute peut s’avérer nécessaire. 

Le conseil du pédiatre : Quand il est dans son lit ou son transat, proposez-lui des jouets sonores et colorés, placés autour de lui de façon à attirer son regard sur le côté. Évitez les arches et les “mobiles” statiques qui fixent son attention vers le haut sans nécessiter de mouvements du cou.

Ce qu’il ne faut PAS faire

C’est assez simple. Il faut éviter que la tête de votre enfant reste longtemps appuyée dans la même position sur une surface rigide. Voici les principaux écueils à éviter: 

  • Ne laissez pas votre enfant endormi trop longtemps dans son transat.
  • N’utilisez pas trop régulièrement le cosi ou siège auto en dehors des trajets en voiture. Pour des raisons de sécurité, leurs coques sont très rigides. Elles favorisent donc la plagiocéphalie si votre enfant y passe beaucoup de temps. 

Le conseil du pédiatre : De nombreux coussins anti tête plate sont apparus dans les magasins de puériculture ces dernières années. Nous ne vous recommandons pas cet accessoire : il n’améliore pas les symptômes en limitant les mouvements spontanés de la tête et votre bébé risque d’y enfouir son visage en se retournant.

Ce qui doit vous alerter

Si, votre bébé a du mal à tourner la tête d’un côté, c’est peut être qu’il a un torticolis. Parlez-en au médecin, quelques séances de kinésithérapie peuvent s’avérer nécessaires.

Sources :

1 Prévention de la plagiocéphalie posturale, Cavalier A., Picaud J.-C. Archives de Pédiatrie 2008; N°15, p 20-24.

2 Posture asymétrique, identifier et prendre en charge la plagiocéphalie, Ducourneau J., Cahier de puériculture, 201, N° 302, p 18-22.

3 Plagiocéphalie et torticolis du nouveau-né, Ducourneau J., Métiers de la petite enfance, Aout-Sept 2018, p 260-261.

Vous pouvez retrouver une liste de toutes les mesures de prévention de HAS (Haute Autorité de Santé) de la plagiocéphalie en anténatal, après la naissance, quand le nourrisson est éveillé et quand il dort.

Besoin de poser une question à un professionnel de santé ? 

Notre équipe est à votre disposition !

Autres articles qui peuvent vous intéresser

Partager l’article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin