Fesses rouges: comment prévenir et soigner l’érythème fessier de mon bébé ?

Retrouvez dans cet article des conseils pour soigner votre enfant et éviter la réapparition de l’érythème fessier chez le bébé
erythème fessier

Un jour vous vous réveillez et les petites fesses roses de votre enfant ont viré au rouge vif. De petits boutons peuvent aussi apparaître. Cette inflammation est fréquente chez les bébés qui ont des couches, c’est l’érythème fessier. En plus des rougeurs, il se manifeste par une sensation de chaleur au toucher et des douleurs au moment du change.  Pas de panique, la situation n’est pas enviable et vous avez mal pour lui, mais c’est un grand classique. Vous trouverez dans cet article des conseils pour soigner votre enfant et éviter la réapparition de l’érythème fessier.

Ce qu’il faut faire pour prévenir et soigner l’érythème fessier

Dans la grande majorité des cas, c’est le contact de la peau avec la couche souillée qui provoque l’érythème fessier. Pour le guérir, des mesures d’hygiène renforcées sont donc préconisées: 

  • La fréquence du change. Il faut éviter que la peau de votre bébé ne soit en contact trop longtemps avec les selles et l’urine. Changez le fréquemment (au moins 6 fois par jour) en particulier en cas de diarrhée. 
  • La toilette. A chaque change, lavez la peau de votre enfant à l’eau claire avec un savon doux (syndet). Rincez abondamment.. Bien séchez la peau surtout au niveau de plis en tamponnant et non en frottant. SI vous utilisez un lait de toilette pensez à bien rincer et sécher. Pour  les filles, nettoyez d’avant en arrière pour éviter de ramener des matières fécales sur la région génitale.
  • La crème. Une fois la peau séchée, tartinez là avec une pâte à l’eau protectrice ou des crèmes cicatrisantes au zinc. Il en existe plusieurs : Eryplast®, Oxyplastine®, BarriedermCica®,Cicalfate®, Cicabio® …. Trouvez celle qui convient le mieux à votre bébé.
  • Vous pouvez utiliser des couches jetables en coton (cotocouches) qui se glissent dans le change habituel .
  • Évitez les body et pantalons en matière synthétique et trop serrés.

Le mieux est de laisser votre enfant “les fesses à l’air”. Bon, on est conscients que c’est plus facile à dire qu’à faire mais si vous pouvez, c’est ce qu’il y a de plus efficace pour soigner l’érythème fessier 😉

Le conseil du pédiatre : Le choix de la couche est très important pour prévenir l’érythème fessier:  1. La bonne taille. Une couche trop grande entraîne des frottements. A l’inverse, une couche trop serrée peut provoquer des irritations. Si votre bébé est entre deux tailles, mieux vaut choisir la plus petite et ne pas trop serrer la couche. 2. La bonne matière. Si vous utilisez des couches jetables, privilégiez les couches super absorbantes (gammes premium). Elles garderont les fesses de votre bébé au sec. Si vous utilisez des couches lavables, privilégiez les couches en chanvre ou en microfibres qui absorbent mieux que les couches en coton. Lavez les fréquemment en évitant assouplissants et rincez bien.

Ce qu’il ne faut PAS faire

  • Laver la peau de votre enfant avec des produits de toilettes ou des lingettes parfumés ou alcoolisés. Cela risque d’aggraver l’inflammation.
  • Mettre du talc sur les fesses de votre enfant. Le talc favorise l’humidité .et est dangereux car les fines particules peuvent pénétrer dans les poumons de votre bébé.
  • Utiliser du liniment oléocalcaire pour “nettoyer” le siège. Le liniment est composé d’huile d’olive et d’eau de chaux. Il ne peut donc nettoyer la peau. Il peut être utilisé après lavage et séchage afin de protéger la peau.
  • Vous précipiter sur une crème à base de cortisone sans avis médical. Elle pourrait avoir l’effet inverse de celui escompté. 

Ce qu’il faut surveiller et quand consulter 

L’érythème fessier se soigne très bien. L’inflammation dure rarement plus de quelques jours et n’entraîne généralement pas de complication. Globalement, pas de quoi vous inquiéter donc.  

Néanmoins, si vous observez l’un des symptômes suivants, il est préférable de consulter:

  • Votre bébé a de la fièvre.
  • Votre bébé perd du poids ou ne mange pas autant que d’habitude.
  • L’érythème fessier persiste ou s’étend au delà de 3 jours malgré vos soins (des plaques rouges apparaissent sur le ventre ou sur le dos par exemple).
  • Vous observez l’apparition de croûtes, d’ampoules, de papules, de pustules, de suintement des plis ou de dépôts blanchâtres ou jaunâtres faisant craindre une infection. 
  • Si la rougeur atteint les plis de l’aine ou des fesses, d’autant plus si un dépôt blanchâtre au niveau des lésions ou des petites pustules en périphérie des lésions  apparaissent . Cela peut être dû à une mycose. Cette mycose  nécessitera un traitement spécifique. Elle peut être associée à du muguet au niveau de la bouche.

Si votre enfant a moins de 6 semaines, il également préférable d’aller voir un médecin.

Sources :

  • Les soins du siège et le change, H. Jeuland,
  • Cahiers de la puéricultrice, juin 2015, Volume 52, n° 288, pages 37-38.
  • Cosmétologie du nourrisson et du prématuré, L. Boujenah, EMC Cosmétologie et Dermatologie esthétique, juillet 2019, vol.14,n°1.

Besoin de poser une question à un professionnel de santé ? 

Notre équipe est à votre disposition !

Autres articles qui peuvent vous intéresser

Partager l’article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin