Bronchiolite du nourrisson: comment reconnaître la bronchiolite et comment la traiter ?

Bronchiolite

La bronchiolite est une infection respiratoire causée par un virus, souvent le VRS, qui touche les bronchioles (petites bronches). La bronchiolite est une maladie contagieuse. Chaque année, la bronchiolite touche 30% des enfants de moins de 2 ans, principalement entre octobre et mars. 

Même si elle est bénigne dans la plupart des cas, la bronchiolite peut entraîner des complications graves. Il est donc important de savoir identifier et traiter la bronchiolite mais surtout de reconnaître les signaux d’alerte.  Le Dr Emmanuelle Rondeleux, pédiatre chez May, vous explique ce que vous devez savoir sur la bronchiolite dans cet article. 

Comment reconnaître la bronchiolite ?

La bronchiolite affecte les moins de 2 ans.  Les premiers symptômes de la bronchiolite (généralement les 3 premiers jours) ressemblent à ceux d’un rhume, à savoir: 

  • Nez bouché
  • Nez qui coule
  • Éternuements
  • Légère fièvre (38,5° ou moins)

Ces symptômes s’accompagnent généralement d’une toux. La bronchiolite se caractérise en particulier par des quintes de toux fréquentes qui peuvent s’accompagner d’un encombrement au niveau des bronches, d’une respiration plus rapide et de sifflements. 

Dans la grande majorité des cas, les symptômes peuvent s’aggraver les 2 premiers jours pour s’estomper progressivement à partir du 5ème jour et disparaissent au bout de 8 à 10 jours. Néanmoins, si votre nourrisson présente les symptômes de la bronchiolite, nous vous conseillons de consulter votre médecin rapidement afin de confirmer le diagnostic. 

Votre bébé présente des symptômes de bronchiolite: ce qu’il faut faire

Dans la majorité des cas, aucun médicament n’est nécessaire pour soigner la bronchiolite. 

Il est en revanche essentiel que votre enfant ne soit pas gêné pour respirer. Ainsi, si votre enfant est atteint de bronchiolite, nous vous recommandons les mesures suivantes: 

Laver régulièrement le nez de votre bébé. Ce n’est pas un moment agréable pour vous et pour votre bébé, mais c’est efficace. Pour ce faire, munissez vous de dosettes de sérum physiologique ou, après 9 mois, d’un spray nasal :

  • Position de départ : couchez votre enfant sur le dos ou sur le côté (à privilégier pour les nourrissons pour éviter les fausses routes). 
  • Maintenez doucement mais fermement sa tête sur un côté (il risque de ne pas apprécier la suite…)
  • Placez la pipette ou le spray à l’entrée de la narine, dirigée vers le bas. Pressez doucement ou faite une pulvérisation. Si vous parvenez à maintenir sa bouche fermée en même temps c’est encore mieux. Les sécrétions ne sortirons alors que par le nez (au lieu de s’écouler dans sa gorge). 
  • Attendez quelques secondes. L’objectif est atteint si la solution ressort par l’autre narine
  • Recommencez de l’autre côté

L’idéal est de réitérer l’opération avant chaque repas et avant le coucher. Si votre bébé est très enrhumé vous pouvez le faire aussi souvent que nécessaire.

Proposer fréquemment à boire, au mieux des solutés de réhydratation type ADIARIL©, VIATOL© pour aider à bien fluidifier les sécrétions bronchiques et empêcher la déshydratation.

Fractionner l’alimentation de votre bébé. Les gênes respiratoires engendrent souvent des difficultés pour s’alimenter. Il est donc important de prendre son temps : n’hésitez pas à faire des pauses pendant les tétées.

Soulager la fièvre. Si votre bébé a de la fièvre (température supérieure à 38,5°), vous pouvez lui donner du paracétamol (attention à bien respecter le dosage selon le poids et le délais de 6h entre 2 prises). 

Le conseil du pédiatre : N’hésitez pas à surélever légèrement (environ 30°) la tête de votre bébé dans son lit en mettant des livres sous les pieds de la tête du lit, ça l’aidera à respirer pendant son sommeil. 

Ce qu’il ne faut PAS faire

  • Pas de médicament contre la toux, pas de fluidifiant
  • Ne couchez pas votre bébé sur le ventre, cela ne l’aidera pas à mieux respirer
  • Ne fumez pas à proximité de votre bébé

Ce qui doit vous alerter

Une surveillance accrue est nécessaire si votre bébé est atteint de bronchiolite.

Si votre bébé est dans l’une des situations suivantes, consultez un médecin dans les 24 heures :   

  • Votre bébé est né prématuré et/ou a présenté des problèmes respiratoires à la naissance
  • Il est atteint d’une maladie chronique
  • Votre bébé mange moins que d’habitude (moins de la moitié de ce qu’il mange ou boit normalement)
  • Il présente des troubles digestifs : vomissements, diarrhée 
  • Votre bébé a du mal à respirer ou son rythme de respiration vous semble plus rapide que d’habitude (> 40 respirations par minute)
  • Vous avez déjà consulté mais les symptômes s’aggravent, ou bien après quelques jours la fièvre augmente et les sécrétions bronchiques vous paraissent épaisses, jaunes ou verdâtres ou il semble avoir mal à l’oreille : une surinfection bactérienne est possible.

Dans certains cas, il est nécessaire d’emmener directement votre bébé aux urgences:

  • Votre bébé moins de 6 semaines
  • A moins de 3 mois et est né grand prématuré (avant la 34ème semaine de grossesse)
  • Votre bébé refuse de s’alimenter ou de boire, ou vomit après chaque biberon
  • A une maladie respiratoire, cardiaque ou neuro musculaire
  • Son comportement se modifie (il dort beaucoup plus que d’habitude ou au contraire ne parvient pas à s’endormir, il présente des geignements ou un manque de tonus)
  • Il a de plus en plus de mal à respirer : sa respiration est rapide  (> 60 respirations par minute) et plus courte ou bien irrégulière et lente, il fait des pauses respiratoires, il présente des signes de lutte respiratoire (battements des narines, le ventre se soulève, les espaces entre ses côtes et au-dessus de ses clavicules se creusant (tirage intercostal)).

Après guérison certains nourrissons peuvent présenter de nouveaux épisodes de bronchiolite lors de nouvelles épidémies. A partir du 3° épisode accompagné de sifflement on parle d’Asthme du nourrisson. Un bilan sanguin et une radiologie des poumons peuvent alors s’avérer nécessaires. 

Comme toujours, emmenez votre enfant aux urgences si vous constatez l’un des troubles suivants:

  • Comportement : votre enfant est mou ou somnolent, grognon, il ne se comporte pas comme d’habitude. Il dort beaucoup et est difficile à réveiller.
  • Coloration : il est très pâle, ses yeux sont cernés et les globes oculaires ont l’air enfoncés, sa peau est marbrée ou ses lèvres bleutées
  • Respiration : a du mal à respirer ou fait des pauses respiratoires

Comment prévenir la bronchiolite du nourrisson ?

Quelques règles d’hygiène peuvent limiter le risque de contamination en période d’épidémie, ou du moins le risque de récidive :

  • Lavez-vous les mains (et celles de vos autres enfants) avant de toucher votre nourrisson, ou utilisez un gel hydroalcoolique désinfectant
  • N’embrassez pas votre enfant sur le visage, embrassez-le sur la nuque, ou le corps si vous êtes enrhumé. De même si vous êtes enrhumé, il est préférable de porter un masque lorsque vous vous occupez de votre bébé
  • Si possible, ne sortez pas votre bébé de un ou deux mois dans des lieux trop fréquentés et trop confinés, comme les transports en commun ou les grandes surfaces
  • Aérez régulièrement votre logement et évitez de surchauffer les pièces (19 à 20 °C suffisent)
  • N’échangez pas les tétines, biberons ou couverts de votre bébé avec celles d’un autre
  • Lavez fréquemment les jouets et peluches
  • Nettoyez régulièrement le nez du nourrisson en cas de rhinopharyngite
  • Gardez votre enfant à la maison durant la bronchiolite car la fréquentation de la collectivité à la phase aiguë favorise la diffusion du virus
  • Ne fumez pas en présence d’un enfant

Pour les prématurés de moins de 29 semaines et en cas de maladie cardiaque il existe un traitement préventif par injections mensuelles d’anticorps pendant le 1er hiver.

SOURCES :

  • Bronchiolite du nourrisson. M. Fuger et coll. , EMC Médecine d’Urgence , vol. 13, N°2, juin 2018.
  • Bronchiolite aiguë du nourrisson. A. Deschildre et coll. ARch Pédiatr 2000; 7 Suppl 1 : 21-6.
  • Bronchiolite Mpedia

Une question ? 

Notre équipe de professionnels de santé est disponible 7/7 de 8H à 22H sur l’app May.

Autres articles qui peuvent vous intéresser

Une question ? 

Notre équipe de professionnels de santé est disponible 7/7 de 8H à 22H sur l’app May.

Partager l’article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin