La peur chez les enfants : nos conseils

peur enfant

🧠 La peur chez l’enfant comme chez l’adulte est avant tout un mécanisme de défense, qui a vocation à assurer la survie de l’espèce. Elle est d’abord physiologique, avant d’être psychologique. La peur survient suite à l’activation d’une partie du cerveau appelée l’amygdale, qui met le corps en alerte avant de permettre au cortex préfrontal de reconnaître et évaluer la situation. Un enfant est plus sujet aux peurs qu’un adulte car son cerveau est moins mature, et donc moins en capacité de réguler ses émotions. 

👻 De quoi un enfant a peur ? 

Les peurs sont évidemment différentes selon les enfants.

  • Avant 12 à 18 mois, la peur est le plus souvent liée à la séparation, l’inconnu, des bruits forts ou des objets qui apparaissent brutalement.
  • A partir de 12-18 mois (selon les enfants), survient la peur du noir, des monstres, et autres fantômes. 

Voici nos conseils pour l’accompagner :

✅ Prenez au sérieux les différentes peurs de votre enfant, ne les minimisez pas. Evitez les “mais non ce n’est rien, il n’y a aucune raison d’avoir peur”. N’oubliez pas que les petits distinguent mal l’imaginaire de la réalité.

✅ Aidez-le à mettre des mots sur ses peurs : savoir les nommer, c’est déjà un peu les maîtriser. 

✅ S’il s’agit d’une peur liée à quelque chose de réel (bruit, orage …), expliquez-lui les les phénomènes (d’où vient ce bruit, qu’est-ce qu’un orage …) : Comprendre va atténuer la peur éventuellement associée.

✅ S’il s’agit d’une peur liée à quelque chose d’imaginaire (monstres, fantômes…), rassurez-le en lui disant que certaines de ces peurs n’apparaissent que dans les livres/TV, … N’abondez pas en son sens, ne chassez pas les monstres avec lui ! 

✅ Vous pouvez lui donner un sentiment de contrôle en lui donnant une “arme” (épée, baguette magique, objet magique) pour se protéger de ses peurs (et non des monstres ou des fantômes).

✅ Utilisez les histoires qui mettent en scène l’objet de sa peur sous un angle positif : un conte sur un chien gentil ou un loup rigolo. 

✅ Racontez lui vos peurs d’enfant, en choisissant si possible des choses dont il n’a pas peur lui-même : “Tu vois moi j’avais peur du père noël, alors que pourtant il est super gentil il apporte plein de cadeaux !”.

La peur aide aussi l’enfant à grandir, lorsqu’il parvient à les dépasser par exemple. Tant qu’elle n’est pas excessive, ne cherchez pas à tout prix à l’éviter. Ne bannissez pas les méchants des histoires par exemples : lorsque le méchant est vaincu, et que le héro a gagné, c’est aussi un peu votre enfant qui a triomphé !

Besoin de poser une question à un professionnel de santé ? 

Notre équipe est à votre disposition !

Autres articles qui peuvent vous intéresser

Le sucre chez les enfants

🍬 Le sucre et les enfants c’est une grande histoire d’amour ! Dès sa naissance, votre enfant a une préférence innée et marquée pour les

Partager l’article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin