L’éducation sans punition : nous faisons le point

éducation sans punition

Dans l’imaginaire collectif, éducation sans punition rime souvent avec “enfant roi”, “ enfant capricieux”, « parents laxistes », … Mais qu’en est-il vraiment ? Que vous cherchiez des arguments pour répondre aux détracteurs de votre entourage ou que vous soyez tout simplement curieux, cet article est fait pour vous !  

🔎 Punition ou sanction ? 

En matière d’éducation, il est important de distinguer punition et sanction : 

  • 😡 Punition : marque une supériorité de l’adulte sur l’enfant. Elle dépend de l’état émotionnel de l’adulte et n’est pas en rapport direct avec le comportement de l’enfant.
  • 🙄 Sanction : s’applique de façon impartiale. C’est la conséquence directe d’une dérogation à une règle connue (et comprise) par l’enfant. 

L’éducation sans punition ne signifie pas qu’il n’y doit pas y avoir de sanction. Renoncer aux punitions ne riment donc pas nécessairement avec laxisme ou enfant roi.

🔎 Quelles sont les conséquences des punitions

Si les sanctions sont préférables aux punitions, c’est en partie parce que les punitions peuvent avoir des conséquences négatives sur l’enfant :  

  • Elles ne lui apprennent rien ! La punition est souvent disproportionnée, formulée sous le coup de la colère du parent, ou inadaptée. L’enfant ne comprend donc pas le lien entre son acte et la punition.
  • ⚠️ La punition à répétition peut aussi nuire au développement de l’enfant. Les recherches en neurosciences ont permis de prouver que les propos/ gestes humiliants ou violents peuvent nuire au développement du cerveau de l’enfant. Celui-ci a en effet besoin de relations bienveillantes et valorisantes pour mûrir et évoluer.
  • La punition insécurise l’enfant. Elle peut donc impacter le développement de sa confiance en lui, et en l’autre.

🔎 Comment éduquer sans punir ? 

L’éducation sans punition, sur le papier, ça fait rêver. Mais dans les faits, quand notre enfant se met à courir dans tout le supermarché en criant, ce n’est pas toujours simple de garder son calme, et de ne pas céder à la tentation de la punition. Alors voici quelques conseils simples pour éduquer sans punir :

  • 🧑‍⚖️ Définir des règles : claires, concrètes, constantes, cohérentes et conséquentes. 
  • 💬 Exprimer ce que vous ressentez face à cette situation : “Ce comportement au magasin m’a mis•e mal à l’aise.”, “Je suis inquièt•e quand tu ne manges pas beaucoup.” … 
  • 🤝 Chercher ensemble des solutions en lien avec la règle qui n’a pas été respectée. Réparer le vase qui a été cassé, faire un dessin à l’enfant qu’on a tapé … 

Ceci étant dit, il est tout à fait humain de se sentir débordé•e et de parfois hausser le ton plus qu’on ne l’aurait souhaité. N’oubliez pas que le parent parfait n’existe pas ! Alors lorsque cela se produit, vous pouvez essayer de prendre le temps de parler à votre enfant : “Je suis désolé•e de m’être autant fâché•e, c’est parce que je suis fatigué•e. Mais on ne tape pas, il faut que tu le comprennes, parce que ça fait mal”.

👉 Une question ? des difficultés ? N’hésitez pas à télécharger l’application May pour en parler avec un·e professionnel·le de santé !

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une question ? Notre équipe de professionnels de santé est disponible 7j/7 de 8h à 22h sur l'app May.