Sevrage de l’allaitement la nuit : comment franchir le cap ?

Sevrage de l’allaitement la nuit : comment franchir le cap ?

Voilà maintenant plusieurs semaines que vous allaitez votre bébé la nuit. La fatigue s’accumule ou le retour au travail approche et vous envisagez donc le sevrage des tétées nocturnes.
Beaucoup de mères appréhendent cette étape. Pourtant, le sevrage des tétées nocturnes se fait généralement en quelques semaines. Dans cet article, nous vous expliquons comment identifier le bon moment pour le sevrage de l’allaitement la nuit. Nous vous donnons aussi quelques clés pour accompagner votre bébé dans cette transition.

Quel est le bon moment pour entamer le sevrage de l’allaitement nocturne ? 

Tout d’abord, le bon moment est celui que vous (et votre bébé) choisissez. Tous les enfants ne « font » pas leurs nuits au même âge et certaines mamans souhaitent arrêter les tétées nocturnes plus vite que d’autres.

Généralement, les bébés sont capables de passer une nuit entière sans boire entre 4 et 6 mois.

Le sevrage de l’allaitement nocturne représente un changement d’habitude important pour le bébé allaité qui a toujours été en contact avec sa maman pendant la nuit depuis sa naissance. Pour l’aider à réaliser cette transition, nous vous conseillons de choisir un moment où votre bébé est dans de bonnes dispositions. Tous les moments ne sont en effet pas forcément propices pour initier un changement dans la vie de votre bébé. C’est notamment le cas si:

  • votre bébé doit faire face à un autre changement important dans la vie familiale comme l’arrivée d’un frère ou d’une sœur, l’entrée à la crèche, un déménagement…
  • votre enfant est malade
  • il est en période de régression du sommeil

Si vous êtes dans l’une de ces situations, le sevrage risque d’être plus compliqué pour vous comme pour votre bébé.

L’endormissement autonome :  la clé pour un sevrage de l’allaitement la nuit. 

Contrairement à ce que l’on peut croire, quand votre bébé se réveille en demandant le sein, ce n’est pas nécessairement parce qu’il a faim. Il est tout à fait possible que votre bébé soit capable de passer 5 ou 6 heures sans manger mais qu’il continue à vous réclamer une tétée nocturne. Pourquoi ?

  • Il y est habitué ne sait pas faire autrement pour se rendormir. Comme les adultes, les bébés dorment par cycles successifs. Entre chaque cycle, votre bébé connaît une courte période d’éveil. Si votre bébé a pris l’habitude de s’endormir au sein, il est tout à fait possible qu’il réclame le sein lors des réveils nocturnes car il a besoin de cette tétée pour se rendormir.
  • Il cherche à combler un manque d’affection accumulé au cours de la journée. Les tétées nocturnes peuvent également être l’occasion pour vous et votre bébé de combler ce manque.

À partir d’un certain âge donc (en moyenne entre 4 mois et 6 mois), un bébé demande le sein la nuit plus par habitude que pour répondre à un réel besoin physiologique. Depuis sa naissance, votre bébé tète la nuit car il a faim, il a donc fini par associer les tétées au sommeil.

Guider votre bébé vers un endormissement autonome, peut donc être la clé pour aller progressivement vers un sevrage de l’allaitement nocturne. La façon dont votre enfant s’endort a en effet un impact sur les réveils nocturnes. Lorsqu’il se réveille la nuit, votre enfant peut vous appeler pour reproduire les conditions d’endormissement. Il est donc important de l’aider à trouver ses propres outils d’endormissement au moment du coucher pour l’aider à les reproduire lors des réveils nocturnes. Cela facilitera le sevrage.

Passer progressivement à des nuits sans tétée 

A chaque changement que vous souhaitez initier dans les habitudes de votre bébé, l’essentiel est de l’accompagner en douceur pour ne pas le brusquer. Il n’y a malheureusement pas de recette miracle mais certains conseils vous aideront dans cette transition vers des nuits sans tétée.

Vous pouvez commencer par instaurer un rituel du coucher n’incluant pas de tétée. Lors des réveils nocturnes, votre bébé aura ainsi à sa disposition d’autres outils que la tétée pour se rendormir. Pour cela, vous pouvez par exemple donner la tétée du soir dans une autre pièce que sa chambre et ne pas le laisser s’endormir au sein. Après la tétée, vous pouvez le placer dans son lit en restant à ses côtés pour le rassurer. N’hésitez pas à le toucher, le caresser, lui parler ou lui chanter une chanson, jusqu’à ce qu’il s’endorme. 

Lors des réveils nocturnes, nous vous recommandons de procéder de la même façon. Vous pouvez lui proposer le sein dans les premiers temps en essayant de ne pas le laisser s’endormir pendant la tétée. Vous pouvez ensuite l’aider à se rendormir dans son lit en le rassurant par votre présence. Les premiers soirs, votre bébé va sûrement manifester son mécontentement. C’est tout à fait normal car vous êtes en train de changer ses habitudes ! Petit à petit, lorsqu’il réagira moins vivement, vous pourrez cesser de lui proposer le sein lors des réveils nocturnes, jusqu’à ce qu’il soit capable de se rendormir seul. 

La bienveillance est essentielle pour passer cette étape

Cette transition n’est facile, ni pour lui, ni pour vous. La bienveillance envers vous et votre bébé est comme souvent votre meilleure alliée. Il est normal que votre bébé soit frustré par moments car un changement d’habitude n’est jamais simple. De votre côté, il est également naturel de ressentir une part de culpabilité. Si vous sentez que vous ou votre bébé n’êtes pas prêt à franchir cette étape, ce n’est pas grave, il est tout à fait possible de faire machine arrière. Vous pourrez toujours réessayer dans quelques semaines quand vous vous sentirez plus à l’aise avec cette idée. 

Enfin, n’hésitez pas à vous faire accompagner par des professionnels de santé, spécialistes de la petite enfance dans cette étape. Sur l’application May, des infirmières puéricultrices sont à votre disposition tous les jours de 8h à 22h pour vous accompagner sur toutes vos questions sommeil et allaitement. 

Une question ? 

Notre équipe de professionnels de santé est disponible 7/7 de 8H à 22H sur l’app May.

Autres articles qui peuvent vous intéresser

Une question ? 

Notre équipe de professionnels de santé est disponible 7/7 de 8H à 22H sur l’app May.

Partager l’article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin