Fuite de lait et allaitement : tout ce qu’il faut savoir

Fuite de lait allaitement

Dans les jours qui suivent l’accouchement, les seins commencent à produire du lait. C’est la montée de lait. Après la montée de lait, il est probable que du lait coule de vos seins, même lorsque votre bébé n’est pas en train de téter. Ces fuites de lait sont fréquentes lors des premières semaines d’allaitement et peuvent être désagréables. Heureusement, elles s’estompent généralement après quelques semaines. Cet article vous permettra de mieux comprendre les causes de ces fuites. Nous vous donnons aussi quelques astuces pour limiter les fuites ou atténuer leur impact.

Les causes de la fuite de lait au cours de l’allaitement 

La succion de votre bébé 

Lors de l’allaitement, il est possible que vous sentiez du lait couler d’un de vos seins alors même que votre bébé est en train de téter l’autre sein. La succion favorise en effet la libération d’ocytocine et de prolactine dans votre corps. Ces hormones favorisent l’éjection du lait, sans distinction entre vos seins. Il est donc tout à fait normal que du lait coule de votre sein quand votre bébé tète l’autre sein.

Entendre les pleurs d’un bébé 

Bien que cela puisse paraître surprenant, il est possible que du lait coule de vos seins lorsque vous entendez un bébé pleurer. Ici encore, il n’y a rien d’anormal. Dans ce cas, la fuite est également causée par le réflexe d’éjection. Lorsque vous entendez un bébé pleurer (sans forcément que ce soit le vôtre), votre corps va instinctivement se préparer à le nourrir. Ce réflexe biologique va provoquer une augmentation de la circulation sanguine dans vos seins. Cela peut engendrer des fuites.

Vos seins sont “pleins”

Il est fréquent que les fuites soient causées par un « trop-plein » de lait dans vos seins. Deux causes peuvent expliquer ce phénomène : 

  • Vous n’avez pas allaité votre bébé depuis plusieurs heures. Ainsi, pendant ce temps, du lait s’est accumulé dans vos seins jusqu’à ce que ceux-ci finissent par “déborder” et fuir. 
  • Il est possible que vous produisiez plus de lait que n’en boit votre bébé. Cela peut donc conduire à une fuite de lait, puisque le lait produit n’est pas intégralement bu par votre bébé.

Mais attention, une fuite de lait pendant l’allaitement ne signifie pas forcément que vous produisez trop de lait. Lors des premières semaines de l’allaitement (6 semaines environ), votre corps produit de la prolactine à chaque tétée. Cette hormone favorise la production et l’éjection du lait. C’est pour cela que vos seins se remplissent rapidement. Après quelques semaines, les pics de prolactine diminuent et la production de lait se régule progressivement pour suivre les besoins et le rythme du bébé. Le phénomène de « trop-plein » s’estompe et les fuites également.

Que faire en cas de fuite de lait pendant l’allaitement ? 

Bien que les fuites de lait soient tout à fait normales, elles peuvent être désagréables. Voici quelques conseils pour limiter les fuites et éviter qu’elles ne perturbent trop votre quotidien au début de l’allaitement.

Allaiter à la demande 

L’allaitement à la demande consiste à mettre son bébé au sein aussi souvent qu’il le réclame. Lors des premiers jours de vie, il est normal que votre bébé dorme beaucoup notamment pour récupérer de la fatigue accumulée pendant l’accouchement. Dans ce cas n’hésitez pas à mettre votre bébé au sein dès les premiers signes d’éveils (il s’agite, il porte ses mains à sa bouche, il ouvre régulièrement la bouche …)

Offrir le sein à votre bébé aussi souvent que possible permet de faciliter la mise en place de l’allaitement. Même si la succion stimule la lactation, la régularité des tétées permet d’éviter que vos seins soient “trop pleins” et vous fassent souffrir

Exprimer du lait 

Exprimer un peu de lait peut vous aider à réduire la tension dans vos seins. L’expression contribue donc à prévenir les fuites. Plusieurs options pour tirer votre lait s’offrent à vous selon vos préférences. Si vous tirez votre lait occasionnellement, nous vous recommandons l’expression manuelle ou l’utilisation d’un tire-lait manuel, plus pratique et moins encombrant qu’un tire-lait électrique.

Utiliser des coussinets ou des coupelles d’allaitement

Les coussinets peuvent être lavables ou à usage unique en fonction de vos préférences. Une fois placés dans votre soutien-gorge, les coussinets d’allaitement vous permettront d’éviter de tâcher vos vêtements. Il faut en revanche penser à les changer régulièrement. 

Les coupelles (ou coquilles) d’allaitement représentent une alternative aux coussinets d’allaitement. Elles sont particulièrement efficaces si vos fuites de lait sont abondantes. Comme les coussinets, les coupelles sont placés entre le sein et le soutien-gorge. Elles permettent également de recueillir du lait pendant les tétées. Ce lait pourra être stocké au réfrigérateur ou au congélateur pour être consommé plus tard par votre bébé.

👉 Si vous avez des questions ou que vous rencontrez des difficultés lors de votre allaitement, n’hésitez pas à en parler avec des professionnels. Sur l’application May, des consultantes en lactations certifiées IBCLC, vous accompagnent par chat ou en visio 7 jours sur 7 de 8h à 22h.

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une question ? Notre équipe de professionnels de santé est disponible 7j/7 de 8h à 22h sur l'app May.