Allaitement et reprise du travail : aborder cette étape sereinement

allaitement reprise travail

Même si la reprise du travail est le premier motif de sevrage, il est tout à fait possible de concilier travail et allaitement si vous le souhaitez. L’allaitement au long cours nécessite un peu d’organisation, mais présente de nombreux avantages. Il permet notamment de mieux protéger l’enfant contre les maladies grâce aux anticorps transmis par la mère.
Si vous envisagez un allaitement au long cours, vous trouverez dans cet article des clés pour continuer d’allaiter tout en reprenant le travail. 

Continuer l’allaitement lors de la reprise du travail : les différentes options possibles 

À vous de choisir comment vous souhaitez allaiter

Avec la reprise du travail, différentes options s’offrent à vous pour continuer d’allaiter votre bébé :

  • Allaitement exclusif au sein (avec un peu d’organisation) : si votre lieu de travail est situé à proximité du lieu de garde de votre bébé, vous pouvez vous y rendre pour allaiter lors de vos pauses. Votre entourage peut également vous aider en amenant votre bébé sur votre lieu de travail pour que vous puissiez l’allaiter dans une salle dédiée. 
  • Allaitement exclusif au sein et au biberon : vous continuez d’allaiter votre bébé au sein quand vous êtes à la maison. Pendant la journée, la personne en charge de votre bébé le nourrit au biberon, avec votre lait. Cela implique de tirer votre lait régulièrement pour vous assurer que votre bébé ne manque pas de lait pendant la journée.
  • Allaitement mixte : si vous ne souhaitez pas tirer votre lait, votre enfant peut boire des biberons de lait infantile quand vous êtes au travail. Cela ne vous empêche pas de continuer à allaiter quand vous êtes à la maison.

Quel que soit votre choix pour continuer l’allaitement malgré la reprise du travail, nous vous conseillons de maintenir au minimum deux ou trois tétées par tranche de 24h. Cela permet de maintenir votre lactation et de prévenir les fuites, les éventuels engorgements, ou l’obstruction des canaux lactifères.

Et votre employeur ? Allaiter au travail est un droit

Allaiter sur votre lieu de travail est un droit. Pendant un an à compter de la naissance de votre enfant, vous disposez légalement de deux fois trente minutes par jour pour allaiter ou bien tirer votre lait. Cette durée est réduite à deux fois vingt minutes si votre entreprise dispose d’un local dédié à l’allaitement.

Toute entreprise employant plus de 100 femmes a pour obligation de mettre à leur disposition une salle dédiée à l’allaitement dans ses locaux ou bien à proximité. Le bébé peut alors y être amené à l’heure des tétées, ou si ce n’est pas envisageable, il est possible d’y tirer son lait. 

3 conseils pratiques pour tirer son lait au travail

Commencer à tirer son lait quelques semaines avant la reprise du travail

Si vous avez choisi l’allaitement mixte ou l’allaitement au sein et au biberon, nous vous conseillons de commencer à tirer votre lait deux ou trois semaines avant la reprise du travail. Vous aurez ainsi le temps de vous familiariser avec la méthode choisie (tire-lait ou extraction manuelle). Cela vous permettra d’être plus à l’aise pour tirer votre lait une fois le travail repris.

Le passage au biberon est aussi un changement important pour votre bébé. Ces quelques semaines sont aussi l’occasion d’accompagner votre bébé dans cette transition notamment s’il refuse le biberon au début.

Prévoir un kit pour tirer votre lait en toute sérénité 

Avant la reprise du travail, vous pouvez préparer un sac avec tout ce dont vous aurez besoin pour tirer votre lait. Cela vous évitera d’oublier quelque chose le jour J :

  • Si vous avez décidé d’utiliser un tire-lait, nous vous conseillons d’en avoir deux. Cela vous évitera de l’oublier en rentrant à la maison le soir par exemple. 
  • Des contenants pour recueillir votre lait 
  • Un compartiment réfrigérant pour transporter et conserver votre lait
  • Des coussinets d’allaitement 
  • Un haut de rechange en cas de fuite de lait 

Anticiper les difficultés pour vivre sereinement la reprise du travail

Les premiers jours, le temps que votre corps s’habitue à la réduction du nombre de tétées, vos seins peuvent vous paraître tendus. Il est également possible que vous ayez quelques fuites de lait. Ces phénomènes disparaissent généralement naturellement après quelques jours. 

Pour éviter les fuites de lait, nous vous conseillons d’utiliser des coussinets d’allaitement. Lorsque vous sentez des picotements ou des fourmillements, indiquant une montée de lait, vous pouvez comprimer votre poitrine en croisant les bras. Le lait coulera ainsi dans les coussinets. Cette méthode est à la fois discrète et efficace !

Pour réduire les tensions dans votre poitrine, nous vous conseillons de mettre votre bébé au sein aussi souvent que possible quand vous n’êtes pas au travail. 

Enfin, pour vivre le retour au travail et l’allaitement sereinement, vous pouvez vous faire aider par une consultante en lactation. Sur l’application May, des infirmières puéricultrices certifiées IBCLC vous accompagnent tout au long de votre allaitement. 

Partager l'article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Une question ? Notre équipe de professionnels de santé est disponible 7j/7 de 8h à 22h sur l'app May.